TELETRAVAIL : Une avancée timide !

 

Ces dernières semaines, la CFDT Groupe TF1 a participé à une révision de l’accord initial sur le sujet du télétravail.

Des avancées positives ont été actées, même si tout n’est pas réglé, loin de là.

Durant les périodes de confinement, la direction a appliqué des mesures nationales, suivant les directives du gouvernement. Le télétravail est devenu une « obligation » pour les salariés du Groupe, éligibles ou non. 

Parallèlement, elle a souhaité développer une expérimentation, afin d’évaluer l’impact sur les rythmes du télétravail dans le « monde d’après » et d’aboutir à un nouvel accord en conservant tant que possible le cadrage général.

Pour la CFDT, être en télétravail, c’est travailler, et c’est dans cet état d’esprit que vos élus ont proposé d’assouplir les règles en respectant le choix des salariés tout en maintenant la priorité au service.

 

Le télétravail : Rappel des demandes CFDT

La CFDT a indiqué qu’elle souhaitait que la négociation tienne compte, non seulement de l’expérimentation mais également des périodes de crise sociale et sanitaire vécues. Le bilan de ces expériences passées prouve que les salariés du Groupe ont contribué à maintenir de bons résultats du Groupe, malgré la contrainte du travail en distanciel.

Pour cela la CFDT a demandé que soit permis aux salariés de choisir leurs jours de télétravail dans le respect du travail à accomplir et des réunions de service.

La CFDT, a également proposé que les salariés à temps partiel puissent bénéficier des mêmes conditions de télétravail que les salariés à temps plein.

De plus, la CFDT a rappelé que le télétravail générait de nouveaux frais supportés par les salariés, et a maintenu sa proposition d’un montant journalier en compensation aux frais inhérents au télétravail.

La direction a proposé d’apporter plus de souplesse à l’accord télétravail comme suit :

  • Les conditions d’éligibilité ont été réduites de 4 à 3 mois minimum d’exercice dans la fonction (CDI, CDD)
  • Ouverture aux alternants sans excéder 1 jour par semaine
  • 3 jours de présence / semaine sur site (par dérogation, cela peut être augmenter avec accord du responsable de service). Mais la prise cumulative du lundi et du vendredi de la même semaine, n’est pas autorisée.
  • Mêmes conditions pour les travailleurs à temps partiel (jusqu’à 50%)
  • Ajout de la Pandémie dans les circonstances exceptionnelles permettant de déroger à cet accord.

 

BILAN :

Le bilan est mitigé.

Force est de constater que sur l’exercice du télétravail en période normale quelques avancées positives sont à noter.

Toutefois, en limitant le nombre et le choix des jours, en refusant de participer aux frais inhérents au télétravail (malgré les économies réalisées par TF1 sur la subvention aux repas et sur les frais liés à l’absence des salariés sur les sites), la Direction du Groupe TF1 prouve une nouvelle fois, sa méfiance envers ses salariés.

Bien que la CFDT ait signé ce nouvel accord, elle regrette le manque de confiance, et appelle la Direction à revoir sa position, notamment sur la participation aux frais, lors de la prochaine réunion de négociation de cet accord.